ACTUALITES DU MOIS DE MARS 2015

NYARUGURU: Organisation d’une journée porte ouverte avec ses partenaires

Comme d’habitude, tous les Districts du pays en collaboration avec leurs partenaires organisent des journées portes ouvertes connu sous le nom de « Open day » en Anglais , afin de rendre compte et de présenter ceux qu’ils font pour la population concernée. C’est dans ce cadre que au niveau du District de Nyaruguru, il a été organisé ce genre d’activité en date du 03 au 05 Mars 2015. Le premier jour était consacréé à la préparation et installation des partenaires dans leurs stands respectifs , le deuxième était consacré à l’exposition proprement dite tendis que le troisième jour était consacré à la clôture.
L’association pour le Développement de Nyabimata (ADENYA) en tant que membre effectif du JADF (Joint Action Developpement Forum) de Nyaruguru a participé activement dans cette journée porte ouverte. A l’aide de différentes bannières produites à cette fin, du téléviseur et des filmes/vidéos, des dépliants, de diverses photos actualisés, des diverses semences potagères et de pomme de terre ainsi que des plants de pomme de terre de diverses étapes de production ainsi que de diverses catégories d’intrants agricoles, l’ADENYA a bien réalisé son exposition. Il a été constaté que pas mal de visiteurs étaient intéressés par le processus d production des semences de qualité de la pomme de terre. Dans le cadre des projets PPIMA et PPMDA, il a été une occasion particulière de faire participer respectivement les animateurs et les membres des comites représentatifs des groupements économiques afin qu’ils soient aussi au courant des réalisations de différents partenaires du District. Au moment de la clôture le vice Maire chargé des affaires économiques a beaucoup apprécié la façon dont la journée était organise et il a profitée de l’occasion pour féliciter tous les partenaires ayant participé. Pour cela des certificats de participation ont été donnés à tous ceux qui ont participé.

PPMDA: Concours culinaires une stratégie de sensibilisation à l’alimentation équilibrée et à l’hygiène

Dans le cadre de sensibilisation du public à l’hygiène et à la préparation d’une alimentation équilibrée à l’aide des denrées alimentaires produites localement, il a été organisé au niveau des Secteurs de la zone Ouest Nyaruguru des concours culinaires dans le but de présenter de façon très pragmatique les problématiques des paysans vulnérables et de faire connaître et valoriser les solutions possibles pour les remédier. Ces concours culinaires ont été réalisés simultanément avec des journées portes ouvertes organisées par les Secteurs. A Muganza ces deux activités ont été réalisées en date du 10 Mars 2015 ; à Kivu c’était en date du 26 Mars 2015 tendis qu’à Nyabimata c’était en date du 27 Mars 2015. Au total les participants aux concours culinaires ayant reçu de prix de motivation s’élèvent à 30 personnes à raison de 6 femmes à Muganza, 12 personnes (6 femmes et 6 hommes) à Nyabimata et 12 personnes (9 femmes et 3 hommes) à Kivu. Cette différence dans les chiffres est due par le fait qu’à Nyabimata et à Kivu on a changé de stratégie afin de faire participer aussi les hommes en utilisant des questions réponses adressées au public. Comme prix d’encouragement, il a été distribué aux gagnants 18 Seaux, 18 bassins, 18 assiettes, 72 fourchettes et 36 Cuillères.Les autorités des secteurs concernées ont apprécié cette activité et l’appui matériel ( tentes ,chaises, sonorisation ) offert par ADENYA afin que cette journée soit bien organisée.

PROJET PPIMA : Documentation des Histoires de succès

Le projet PPIMA finance par NPA, vient de passer 6 ans au Rwanda. Depuis lors, il a était enregistré pas mal de résultats en matière de plaidoyer sur les politiques publiques. Dans ce cadre, NPA a envoyé en date du 4/3/2015, son Consultant du nom de Matthew Hannah d’origine anglaise dans la zone d’ADENYA afin de relever les histoires de succès de la deuxième phase du projet PPIMA allant de 2013-2015. Il s’intéressait sur les résultants atteints dans les domaines d’infrastructures, de santé et de lutte contre l’injustice et la corruption. Ainsi, il a visité l’AJIC, le marché de Kabere en construction dans le Secteur de Ruheru, le poste de santé de Kabere sise à Nyabimata et il a été informé que la construction des ponts de Bigugu et de Gituntu a été mise dans la planification du District 2015-2016.
Pendant le temps, il a mené un entretien avec les certains citoyens et autorités locales en vue de se rassurer que les résultats atteint sont réellement les fruits du projet PPIMA et il a été satisfait des réponses de la part des citoyens et autorités.

AJIC: Les activités de lutte contre l’injustice et corruption se poursuivent

Le mois de Mars 2015 a été consacré à la bonne gouvernance. AJIC (Anti-corruption, Justice and Information Center) a eu une opportunité de poursuivre ses activités d’appui à la lutte contre l’injustice et la corruption. Parmi les 116 cas reçus dont 64 soulevés par les hommes et 52 soulevés par les femmes; 109 cas ont été clôturés avant la fin du mois.
Les cas les plus fréquents sont ceux liés aux problèmes fonciers, à l’exécution des jugements et aux problèmes juridiques. Voir le tableau ci-dessous :

Type de cas Cas reçus Cas clôturés Cas en cours
Judiciaires 18 17 1
Execution de jugement 18 18 0
Problèmes fonciers 19 14 5
Liées aux Comités des conciliateurs 15 15 0
Violence base sur le Genre 2 2 0
Administratifs 1 0 1
Familiaux 12 12 0
Civil 10 10 0
Penal 10 10 0
Autres 11 11 0
Total 116 109 7

Parmi les cas reçus et traités pendant la période du mois de la bonne gouvernance, plus précisément en date du 25 Mars 2015, le personnel d’AJIC a intervenu dans la résolution d’un cas soulevé par une personne du nom de MAZIMPAKA Jean Paul Surnommé KAZUNGU . Celui-ci accusait son entrepreneur du nom de MUTAGOMWA Geofrey disant qu’il ne lui avait pas payé alors qu’il avait accompli son travail. La question était si complexe, car l’entrepreneur disait qu’il lui avait payé toute la totalité au cas où l’autre lui exigeait la preuve écrite. Pour résoudre à ce problème, le personnel d’AJIC a proposé qu’il y ait utilisation des témoins oculaires. Ainsi, les témoins consultés ont confirmé que la personne avait été payée même s’il n y avait pas de preuve écrite. Etant donné que Monsieur MAZIMPAKA Jean Paul qui était le chef du chantier n’avait pas encore payé les journaliers qu’il avait utilisé, il lui a été demandé de les payer le plus vite possible car il avait été constaté que sa requête n’était pas fondée et il a été d’accord.

FERME ECOLE DE RUTITI: Introduction de l’élevage de Cobaye

Dans le cadre de vulgarisation de différentes techniques d’élevage du petit bétail qui se poursuit au niveau de la ferme école de Rutiti, il a été introduit de l’élevage de cobayes intitulé aussi « Cochon d’Inde ».
L’objectif d’introduire au sein de la ferme école de cet élevage de Cobayes n’est rien d’autre que de montrer aux ménages vulnérables et intéressés que, comme tout élevage du petit bétail (poules, porcs, lapins,…), l’élevage de Cobaye n’est pas difficile, qu’il n’exige pas de grands espaces et qu’ils se reproduisent très rapidement. Sur 5 cobayes achetés au début du mois de Mars 2015, deux ont déjà mis bas 3 petits.
Les Cobayes sont de petit animaux de la famille des mammifères rongeurs provenant de l’Amérique du Sud où ils sont élevés comme animaux de laboratoire.
La viande des cobaye est plus riche en éléments nutritifs et est plus important dans la lutte contre la malnutrition plus spécialement chez les petits enfants. Il est dit qu’il il y a même des gens qui l’utilisent dans la consultation des personnes soupçonnées d’être empoisonnées.
L’utilisation de la fumure organique des Cobayes n’exige pas la combinaison avec les engrais chimiques afin de réaliser une bonne production, du fait qu’elle contient pas mal de sels minéraux dont les plantes ont besoin. N’oublions pas de dire que cet élevage de cobaye peut aussi procurer de l’argent aux ménages pratiquant.

NYABIMATA: La polygamie va bientôt devenir un fléau

Au cas où les chrétiens étaient entrain de célébrer la fête de Pâques, il y avait des femmes qui étaient entrain de pleurer. La présence d’une loi luttant contre la Polygamie, n’empêche qu’il y ait de hommes qui se remarient illégalement avec d’autres jeune femmes. Cela a été constaté en date du 05/04/2015, jour de pâques, où il y a eu trois hommes: un de la cellule de Murambi, un de Rwerere et un autre de Ruhinga qui ont abandonnée leurs épouses reconnues légalement afin d’épouser d’autres femmes qui sont encore jeunes. Ce qui est malheureux c’est que, à part celui de Ruhinga les deux autres n’avaient qu’au moins 6 enfants. Parmi eux, il y en avait un qui a voulu partir avec le matelas de sa première femme afin de l’amener chez la deuxième. Heureusement que les agents de sécurité reconnu sous le nom de DASSO ont été intervenus. C’est pour cela que le pauvre homme s’est directement rendu à Kamirabagenzi afin acheter un autre si cher que le premier. Celui de la cellule de Murambi habite toujours dans le centre de négoce de Mpuzamahanga et il est dit qu’il s’est remarié à conséquemment de la prostitution exagérée de sa première femme. C’est pour cela que les autorités n’ont rien fait pour renvoyer la deuxième. Signalons également que ces hommes avaient déjà vendu pas mal de patrimoine à l’insu de leurs femmes légales. Il faut beaucoup prier si non il est dit que d’ici et là il y a tant de différends familiaux entre les hommes et les femmes et l’on se demande toujours le pourquoi?

MUGANZA : Chez le défunt HISHAMUNDA Callixte , les conflits familiaux s’aggravent aux au jour le jour

Un certain HISHAMUNDA Callixte surnommé BAZIRI qui habitait dans le Secteur de Muganza, Cellule SAMIYONGA, village de Tangabo, s’est suicidé en 2014 suite aux conflits familiaux qui l’opposaient avec sa Femme et certains de ses enfants. Parmi ses enfants il y en avait ceux qui étaient du coté de sa femme et d’autres qui étaient de son coté. Après sa mort, la situation s’est aggravée. C’est ainsi que, en date du 29/03/2015, un des enfants du nom de HABINTWARI Antoine s’est rendu tout près du tombeau ou se repose son père à cause du chagrin et ses frères l’ ont demandé pourquoi? Au lieu de répondre il a pris une machette et blessant sur le bras, un de ses frères avant de fuir. En contre partie, les autres ont apporté les machettes pour se venger. Ils ont couru derrière lui et l’ont aussi donné un coup de machette avant qu’il y ait intervention de l’entourage. Ce qui est inquiétant, c’est que les deux cotés disent toujours qu’ils vont se venger les uns contre les autres. S’il n’y ait pas d’intervention des instances de base, les membres de cette famille vont finalement s’exterminer comme ceux de chez RWAMPONGO au CADE.